Prélèvement d'abeilles pour analyses

Les analyses de laboratoire dédiées à l'apiculture 

En cas de maladie infectieuse ou d’intoxication des abeilles, les symptômes peuvent être assez frustres et il peut être nécessaire d’effectuer des analyses de laboratoire afin de confirmer une ou des hypothèses diagnostiques et mettre en place les mesures de lutte adaptées. 

Quelles techniques utilisées pour ces analyses ? 

Les méthodes d’analyse  disponibles en laboratoire sont variées et s’appuient sur des techniques bactériologiques, parasitologiques, ou de biologie moléculaire, ainsi que sur des méthodes de dosage très sensibles pour la recherche de contaminants chimiques: insecticides, fongicides, acaricides, antibiotiques…
Par son expertise, le vétérinaire détermine la nature de l’échantillon à prélever, les colonies d'abeilles à cibler, ainsi que la méthode d’analyse à employer en fonction des commémoratifs (antécédents, symptômes…). 
La validité et l’interprétation des résultats d’analyse dépendent largement de la phase de prélèvement sur le terrain.

Quels sont les règles à respecter lors de prélèvements ? 

Les prélèvements destinés à l’analyse doivent être réalisés selon des protocoles précis : 
- délai (la rapidité est essentielle en cas de suspicion d’intoxication)
- matrice à prélever (couvain, abeille adulte, miel, pollen, pain d’abeille…)
- milieu de transport,
- conditions de température…
 
Nous réalisons les prélèvements adaptés, effectuons des tests de diagnostic rapide au sein de notre laboratoire, et nous chargeons de l’acheminement des prélèvements vers les laboratoires compétents et agréés pour les analyses complexes.
Il est essentiel  de se rappeler que la seule présence d’un agent pathogène mis en évidence par analyse ne permet pas de conclure quant à la maladie, en raison d’un portage souvent asymptomatique par les colonies d’abeilles domestiques. Aussi il faut toujours replacer les résultats d’analyse dans le contexte du rucher et des observations réalisées.

Quelles sont les principales analyses que le vétérinaire apicole réalise ? 

Dans le cadre des plans de prophylaxie des principales maladies, nous effectuons :
- l’estimation du taux d’infestation des colonies par Varroa destructor :  abeilles adultes, ou couvain
- l’évaluation du risque de déclaration de la loque américaine et de la nosémose après comptage de spores dans le miel et/ou mise en culture (analyses externalisées)